Activités

Joux Verte / Les Agites

                                                                         Randonnée des Mardistes à la Joux Verte 31.08.2021 Il est 8h45 lorsque nous quittons le parking derrière l'église de Roche où nous nous sommes retrouvés Gisela, Agnès, Cathy, Gérard, Olivier et moi-même. Le sentier menant à la Joux Verte depuis Roche est costaud, nous partons pour plus de 700m de montée … La forêt est dense avec quelques fenêtres sur une barrière rocheuse, de plus d'un kilomètre de haut: spectaculaire! Pas besoin de chercher très loin l'origine du nom de la ville, les marbres de Roche s'exportaient dans toute la Suisse et même à l'étranger. Et dès 1896, c'est le calcaire qui fut exploité pour la fabrication de ciment, servant notamment à l'édification des barrages du Valais. Ensuite le chemin s'apaise et nous en profitons pour nous désaltérer…. ravis! Nous suivons le tracé du sentier 'découverte de la Joux-Verte', ne s'écartant pas de l'axe de l'Eau-Froide et empruntant des passerelles de bois…. dont l'une vient de céder! De jeunes forestiers travaillent à remonter la passerelle, ils viennent d'ailleurs de poser un gros tronc… pas question de marcher dessus! Un d'entre eux nous explique où passer alors Gérard de répondre 'pas de problème pour la traversée, nous faisons partie du Club Alpin!!!!!'… Sitôt dit sitôt fait! Nous avons de la chance que la rivière ne soit pas torrentielle et pouvons la traverser sans problème sautant d'un cailloux à une autre sans se mouiller les pieds… puis, nous nous accrochons aux branches pour remonter de l'autre côté sur un sol qui est resté humide! Un beau contraste qui en recouvre un autre, celui de l'exploitation de la pierre, côté aval, et de celle du bois, en amont. Le grand intérêt de cette belle balade peu fréquentée (nous n'avons rencontré PERSONNE sinon les forestiers) est d'en offrir de multiples traces historiques, comme le barrage-écluse du XVIe siècle ou l'ancien système de transport de bois par câble. Nous continuons notre marche, les sentiers sont, une fois encore, humides, pour arriver à l'alpage de la Veillarde et celui du Grand-Chalet. La vue sur le Léman et la plaine du Rhône est magnifique et nous profiterons de ce bel endroit pour notre pique-nique bien mérité. La descente… encore 2h heures, tout de même, se fera dans la tranquillité et sous une douce température puis le verre de l'amitié, lui aussi bien mérité après cette belle journée 'sportive' :                               14km, 1200m de dénivelé et 5h1/2 de marche (sans les pauses).            Christiane