Walighürli dans la tourmente

Le dimanche 21 janvier une course nous menant à la Para au départ de l’Etivaz était prévu au programme prévu par notre guide du jour, Frédéric Gosteli. Tenu compte de la mauvaise météo du jour et des quantités de pluie et de neige tombées les jours précédents, il a décidé de nous donner rendez-vous au Sépey d’où notre équipe de neuf irréductibles partions pour Feutersoey. Arrivé sur place une petite pluie nous accompagnait durant les premiers hectomètres de l’ascension du Walighürli qui culmine à 2050 m. Les pentes plus douces ont donné raison à la décision de notre guide. Bientôt la pluie faisait place à une neige assez intense, parfois combinée à des bourrasques de vent. Après environ 600 m de dénivelé nous nous sommes abrités tant bien que mal sous un chalet d’alpage pour une petite pause sandwich et thé. Les derniers 300 m se sont fait sans encombres jusqu’au au sommet, malheureusement sans pouvoir admirer la vue qui demeurait toujours bien bouchée par la neige et les nuages. La descente fut dans un premier temps à la hauteur des espérances dans une poudreuse profonde et relativement légère. Ensuite nous avions droit à toutes les catégories de neige, crouteuse car soufflée et de plus en plus lourde exigeant une attention toute particulière. Arrivés au parking nous constations avec joie que la pluie du départ avait fait place à de la vraie neige.
L’humeur était au beau fixe pendant toute notre randonnée sachant qu’en pleine, la pluie nous aurait accompagné pendant toute la journée. Après une bonne tasse de chocolat chaud ou de café à Gsteig nous sommes rentrés, la tête pleine de bons souvenirs.