Teysachaux-Moléson 6 septembre 2016

chemin-de-crete-largeLe mardi 06 septembre avec Beate, Rose-Marie, Geneviève, Gisela, Karen Michel et Philippe .On rejoint Belle Chaux après avoir traversé une forêt de montagne ombragée puis des prairies assurément fleuries au printemps et bien occupées par les vaches à cette époque de l’année.

Cette première partie de la montée vers Belle Chaux peut s’avérer légèrement pentue à certains endroits. Alors pour refaire ses forces, rien de tel qu’une halte à la buvette de montagne Le Vuipay installée à 100 mètres seulement du sentier. Nous faisons cette halte en extérieur, mais il est à noter que l’établissement propose principalement différents fromages maison.Puis nous tournons autour de Teysachaux, car il a plu la nuit précédente et le chemin vers le sommet pourrait être glissant puis nous montons sur le chemin de crête par très beau temps avec une vue superbe.

Une fois arrivé au Moléson, une halte sur la terrasse située sur le toit de la station du téléphérique s’impose. La vue à 360° est à couper le souffle, avec, en toile de fond, le bassin lémanique, le mont Blanc et les Alpes bernoises, et au premier plan le sentier de crête vers le sommet voisin de Teysachaux d’où nous venons.

Une petite descente en téléphérique sur Plan Francey pour économiser les genoux et nous mettre à l’abri du vent et d’une chute de température. Le retour se fait sur ce sentier gourmand, à noter au moins trois restaurant d’alpage, le premier à Gros Plané ; il faudra y retourner pour un repas convivial, car ce chemin est carrossable. Il est 15 heures, nous sommes rendus aux voitures le temps de marche a été respecté soit 6 heures et un pique-nique de une heure au Moléson.

Philippe Sautier, chef de course.