Sous la Dent de Lys 17 novembre 2015

20151117_120423 (Personnalisé)IMG_0528 (Personnalisé) IMG_0508 (Personnalisé) IMG_0509 (Personnalisé) IMG_0515 (Personnalisé)      20151117_125424 (Personnalisé)         Les photos sont celles de Silvia et de Geneviève

En ce beau matin rosé nous annonçant un temps exceptionnel pour un 17 novembre, nous avons rendez-vous à 9h à la gare de Blonay. Nous sommes 9  à ce premier rendez-vous. Après avoir posé 3 voitures chez Geneviève, nous nous regroupons pour monter au Lac des Joncs. Sur place, nous retrouvons 10 autres mardistes : retrouvailles chaleureuses entre tous. Pendant que souliers, sacs et bâtons sont sortis des coffres, Geneviève s’inquiète de l’absence d’Anne-Marie que nous n’avons pas retrouvée à Blonay, on verra par la suite que tout s’arrange. Nous commençons “la grimpée” vers l’alpage de Paccot-Dessus et notre colonne s’étire sur un charmant petit chemin au milieu de la forêt, puis dans les pâturages. Après une petite halte, une petite barre énergétique, une banane ou autres fruits secs, nous reprenons notre balade en discutant (pour ceux qui ont assez de souffle) en petits groupes suivant la vitesse de chacune et de chacun. Nous atteignons l’alpage du Berry, c’est là que Rafika et Erika nous abandonnent et s’installent confortablement pour nous attendre (Rafika me dira plus tard, je vais m’entrainer et la prochaine fois, je pourrai monter plus haut).

Le reste de la joyeuse troupe s’engage dans la montée vers la Dent de Lys avec un paysage magnifique qui se découvre peu à peu, au fil de l’ascension. Arrivés au sommet de la dernière crête (lieu du but prévu à atteindre avant le dernier gros “morceau” pour accéder au sommet de la Dent), le vent et une vue splendide nous accueillent. Le Moléson, Teysachaux, le Vanil des Artses, la Cape au Moine, le Col de Soladier, les Dents du Midi, ainsi que d’autres nombreux sommets, s’offrent à nos yeux ravis. Après quelques instants, oh surprise, Anne-Marie (voyez que tout s’arrange !) et Edith, venues chacune par un chemin différent, nous rejoignent. Le moment de la descente arrive et nous entamons le retour . C’est au Berry que notre groupe de 21 randonneurs trouve place au soleil pour un repas bien mérité et très gai.

Le top départ de Geneviève nous remet en marche sur la route en direction des Guedères. Tout-à-coup, nous nous trouvons en face d’un écriteau « route barrée pour coupe de bois ». Le chef du chantier, après quelques réticences, avertit par radio ses bûcherons afin de nous laisser traverser la zone de combats (selon ses dires, c’est Morgarten). Et nous voilà de retour à nos voitures. Nous nous arrêtons pour le verre de l’amitié au Tsalé, aux Paccots et après de nombreuses histoires et anecdotes, nous nous quittons heureux  en remerciant Geneviève pour la super journée (une de plus) passée dans cette nature que nous aimons tant.

Ecrit par Jasmine Chapuis

Ont partagé les joies de cette journée: Anne-Marie Bonzon, Silvia Bonetti, Anne-Claude Leyvraz, Rosemarie et Michel Milici, Rafika Gharbi, Karen Armstrong, Catherine et Jean-Philippe Amstein, Gérard Kraenbuhl, Jasmine Chapuis, Philippe Sautier, Erika Guilbaut, Katrin Fabbri, Eliane  Affolter, Sonia et Patrik Thélin, Edith Willi,  Hedwige et Pierre Pradervand, Geneviève Osinga.