Semaine des mardistes à Lech, 9 -16 juillet 2016.

20160710_101347LECH – Dimanche 10 juillet 2016: Stuttgarterhütte /  Jean-Philippe

Après un copieux petit-déjeuner, le groupe composé de 13 valeureux marcheuses et marcheurs se retrouve au pied du téléphérique qui nous emmène au Rüflikopf à 2362 m d’altitude. Le but de notre première randonnée, la Stuttgarterhütte, est situé à 2310 m. Nous l’atteignons sans trop de difficulté après de 2h de marche et le passage d’un petit col à 2445 m d’altitude, tout en admirant le magnifique paysage qui nous entoure et que la plupart d’entre nous découvre pour la première fois. Nous avons tout de même été un petit peu surpris par le nombre de névés à traverser, témoins d’un printemps plutôt maussade.

20160710_103147Après un ravitaillement pris au pas de charge, nous entamons une descente casse-pattes, d’abord sur un chemin raide et gravilloneux (Silvia en gardera quelques traces pendant plusieurs jours d’ailleurs), puis sur une route goudronnée pour atteindre Zürs à 1716 m. La plupart d’entre nous a trouvé cette mise en jambes de 4h bien suffisante et a attendu sagement le bus qui nous a ramenés à Lech. Gisela et Agnès ont préféré regagner l’hôtel à pied et ainsi ont rajouté 1h ½ de marche à leur compteur. Le rétablissement s’est fait selon le désir de chacun/e dans la magnifique piscine publique, devant une bonne bière bien fraîche ou dans le jacuzzi de l’hôtel.

Cette première ballade fut une parfaite réussite pour tous grâce à Lucien qui nous a fait partager ses parfaites connaissances de la région.

 

20160715_135328LECH – Dimanche 10 juillet 2016: Sortie VTT / Anne-Marie

Dimanche matin 09h,Jean-François,Angeliqua,Catherine et Anne-Marie, sommes sur le point de partir en VTT.
Un départ le long de la rivière (Lech)
jusqu’au vieux pont en bois ,là,il faut tourner en direction du joli village de  Zug .
ensuite , c’est une route à péage ,(mais pour les vélos c’est gratuit) ,et nous suivons la route goudronnée dans les pins, jusqu’à l’alpage de Dalaaser Stafel.
Une belle montée jusqu’à la digue du lac Spullersée
 Superbe vue, et coup d’oeil magnifique. De là, nous avons fait le tour (côté sud)et ensuite une montée assez corsée par un chemin non goudronné,jusqu’à la cabane de Ravensburger, où nous avons pu apprécier les spécialités de l’endroit, accompagné d’une bonne bière … bien venue.
Lorsque nous avons voulu repartir…Oh surprise…! 
Le pneu avant du vélo d’Angéliqua était à plat ….Changement, qui nous à pris que quelques petites minutes, vu la dextérité et l’entraînement de Jean-François.
Nous avons pu reprendre notre ascension jusqu’au Col de Stierlochjoch à 2009m.
De là,un chemin très caillouteux et raide descend en serpentant jusqu’à l’alpage de Stierlochalpe,et puis ensuite retour le long de la jolie rivière Lech jusqu’à notre hôtel ,où,après une si magnifique journée .Une petite mousse s’impose.
Merci à notre chef de course Jean-François .
Anne-Marie .

20160711_103545LECH – Lundi 11 juillet 2016: Kriegerhorn /Eliane

Après la magnifique course du dimanche à la Stuttgarter hütte, il semblerait que Lucien aie encore besoin de nous tester sur un autre terrain… Plus de remontée mécanique, tout à la force des mollets ! Pas de passage sur la neige ; l’altitude est nettement moins haute d’où une chaleur moite, un de ces temps à mouches et autres insectes friands de sueur… A nouveau grand beau temps, on ne peut se défiler…

Nous partons donc à pied de l’hôtel en direction d’un petit village, Zug, situé en amont. Nous remontons le Lech par un chemin magnifique à faible déclivité, le plus souvent en forêt. C’est au niveau du village que les affaires se corsent : il s’agit de grimper jusqu’à Bamalp, arrivée d’un téléphérique heureusement en repos pour l’été ; sinon, comment accepter de suer sous un télé qui fonctionne ? Du vrai masochisme !

Il se trouve que ce chemin raide et pénible traverse la forêt des légendes où des sculptures fantastiques, personnages fabuleux, émergent de vieux troncs ; une surprise presque à chaque contour.

Une halte est la bienvenue à la gare déserte du téléphérique. Puis nous regrimpons en direction du Kriegerhorn où une belle croix marque le sommet et en prime, un cadeau de la nature : des asters ! La descente est facile ; elle nous conduit directement à Kriegeralpe, un restaurant d’altitude, vieux chalet aux décorations à l’autrichienne, une belle terrasse et oh ! surprise ! nos amis cyclistes qui se restaurent.

La descente est fantaisiste par petits groupes. Certains choisissent en chemin un télésiège, d’autres se font un point d’honneur de tout faire à pied. Nous terminons dans des prairies fleuries à souhait. Merci à Lucien pour cette belle randonnée, notre chef de course attentif à contenter chacun.

Randonnée du mardi 12.07.2016

20160712_103525LECH – Mardi 12 juillet 2016: Körbersee / Pierre

19 clubistes prennent le bus de 9h37 pour Oberlech, départ de la randonnée, partiellement sur les traces des Walser.En cours de route, le groupe se scinde en 2 parties, l’une continuant par Bürstegg, petit hameau doté d’une église, autrefois habité par les Walser et aujourd’hui dédié uniquement à l’exploitation alpestre.

Après un petit ravitaillement, le groupe se dirige en direction de la route reliant Warth à Lech, puis en bus jusqu’à l’hôtel.L’autre groupe se rend au Körbersee, avec arrêt à l’auberge du lieu où est pris le repas de midi. La suite, par le Kalbersee, jusqu’à l’arrêt de bus de Nessleg et de là, par Warth jusqu’à Lech.

Alternance de nuages et d’éclaicies durant la journée avant de grosses pluies en fin d’après-midi, à l’arrivée à Lech.Les 2 parcours ont emprunté des prairies colorées, dans une alternance de montées et de descentes à travers un paysage et un calme de grande qualité.

Un petit mot sur les Walser – leur nom dérive de Walliser , « Valaisan » , pourrappeler qu’ils étaient un peuple germanophone qui, au cours du Moyen-âge, avait colonisé différentes vallées alpines de Suisse, d’Italie, du Liechtenstein et d’Autriche.Leur population totale était de plus de 25 000 hab.Les Waliser se sont installés en altitude, souvent à plus de 1500 m., dans des vallées reculées, inhospitalières et jusqu’alors inhabitées, dans un habitat généralement en bois.

AlpeleLECH – Mercredi 13 juillet 2016: Gstütalpe + Gasthaus Älpele / Edith

La température a bien fraîchit: 8 degrés selon Victor. Nous partons pour une petite course en direction de Zug, par Gstütalpe…troupe colorée parmi les troupeaux et pâturages fleuris.
Montée jusqu’à la croix puis
descente sous une pluie fine jusqu’au golf, désert ou presque , en prenant un sentier à travers sapins et pins longeant la Lech.
Vacarme d’une chute … ou glou glou du ruisseau, la musique des flots nous accompagne.
Arrêt au Gasthaus Älpele
puis retour en bus ou à pieds, selon les envies.
Le spa de l’hôtel a été bien apprécié, et certains d’entre-nous, après le repas du soir, sont allés écouter la fanfare de Lech habillée de  ses beaux costumes traditionnels.
Au cour de la soirée, tout autour, les montagnes  avaient blanchi.

 

20160714_110454LECH – Jeudi 14 juillet 2016: neige ! / Gisela

En regardant par la fenêtre le matin du 14 juillet, il y avait une surprise – l’hiver était arrivé!
Des gros nuages sombres, de la pluie, et de la neige fraîche qui couvrait les pentes en amont du village!
Après le petit déjeuner on décidait de ne pas faire une randonnée à la montagne, mais d’aller au bowling.
20160714_172351On marchait  jusqu’à l’autre bout du village sous une pluie froide, et, arrivé au centre de sports, on apprit que cet établissement n’ouvrait qu’à 15:00 heures. Alors, quoi faire? La décision était prise vite: chacun faisait ce dont il avait envie. Par exemple du shopping, du wellness, du sightseeing,découvrir des beaux restaurants etc.
Pendant ces activités l’hiver progressait – il neigeait, et après deux heures le village était couvert d’une couche blanche.
Vers la fin de l’après-midi la température augmentait, et la neige disparaissait.
On se rencontrait pour l’apéritif le soir, et tout le monde était content et de bon humeur après cette journée de repos.

20160715_130234LECH : Vendredi 15  juillet 2016: Ravensburgerhütte / Agnes

Dernière journée de nos vacances à Lech. Lucien nous propose une course plus vers les hauteurs. La météo reste capricieuse, gris et humide, mais, semble-t-il, le beau s’annonce pour le courant de la journée ?!?! Nous verrons…En tous cas la moral des troupe est bon et branché au soleil, même qu’il ne brille que timidement dans le ciel . Le bus de 09h17 nous amène à Zug (1500M). Ce court trajet nous permet d’admirer des “gazelles” Pilets lors de leur course à pied d’endurance dans les champs de Lech !
Une montée de 2 heures sur un chemin, assez large, fort agréable au long du Stierenlochbach nous amène vite vers des paysages plus alpins. Les signes “d’annonce du beau temps” alternent avec quelques gouttes de pluie par ci et par là, et même quelques minutes de grésils, mais ne rien de grave; ce ne vaut même pas la peine de sortir les K-Way. Par contre la couche de neige devient de plus en plus sérieuse … Au col “Stiernlochjoch” (2009m) l’ambiance est hivernale… un bataille de boules de neige éclate d’une manière joyeuse (à par la perte de ma lentille, ai, ai!); même un bonhomme de neige voit le jour; à dire, plutôt un “lapin de de neige” avec des grandes oreilles (faute de trouver de quoi pour un chapeau ce sont des longue feuilles qui décornent sa tête)! Soit par un petit sentier plus glissant, soit pas le chemin plus confortable, vers midi nous nous trouvons tous autour la table au Ravensbürgerhütte! Apfelstrudel, potage et autres mets sont servis, nous nous régalons. Et le signe de départ résonne; s’est réparti en sens envers vers le bas. 20160715_133928Très vite nous quittons le chemin large en échange d’un petit sentier fort boueux ! La décente provoque des vraies glissades; vive les battons de marche ! Rapidement nous regagnons le Spullersee (lac de barrage) et la route.

A Dalaaserstaffel (1746m) nous reprenons le bus de retour à Lech pour un fin de l’après-midi libre. Thé à l’hôtel Post, relax à l’espace Spa dans notre hôtel, … déjà refaisons des bagages… divers activités selon le goût et l’envie de chacun. A 18h nous nous retrouvons ensembles pour notre dernier appéro de cette semaine, bien festif offert par Jean-Pierre et Catherine, pour fêter, quelques jours en avant, un grand anniversaire de Catherine. M. Bucher, l’hôte de notre hôtel ne reste pas en retrait et arrive avec des cadeaux ! Geste sympa ! Geneviève prend la parole : “une pluie de médailles” accompagne ces mots bien choisis, messages de mémorisation, de courage, de reconnaissance et de remerciements rendent honneur aux diverses personnes de notre groupe bien méritantes !
Encore un dernier repas de luxe et aussi cette journée arrive à son fin. La préparation des valises, organisation des retours en Suisses se préparent ! Bonne nuit !
20160716_071216Bravo aux 20 participants, Gisela, Heribert, Catherine, Jean-Philippe, Pierre, Edwige, Jean-François, Angelika, Louis, Anne-Marie, Geneviève, Eliane, Silvia, Edith, Daniel, Victor, Karen, Agnès, Anne-Claude,Lucien et au plaisir de se retrouver pour la semaine des mardistes 2017.