Quand le Col de la Dent Blanche devient une promenade dans le Jolital – 14 avril 2018

La course du 14 avril 2018 annonçait 1800 m. de dénivelé pour rejoindre le Col de la Dent Blanche ; n’ayant jamais été me balader dans les gencives de “La Coquette” à ski et Wolf cherchant à remplir sa course, je me dis départ !
Finalement les conditions ne sont semble-t-il pas réunies pour aller dans le Val d’Hérens/Ferpècle et le plan B devient le Wilerhorn (3’307 m.) au départ de Tatz via le Jolital, ce qui nécessite un réveil à 3h15 (si si), un rendez-vous à 4h00 à Rennaz (si si) où on essaie nous caser en mode bétaillère à 5 dans une Mercos avec tout le matos (ohlala) !
Notre joyeuse équipe se compose de Messieurs Wolf, Arnaud, Fredo, Pierre-Yves, Cashew nut et de Madame Lorraine, qui partent vaillamment sac sur le dos et en baskets à 5h50 (les yeux encore tout collés) à quelque 1400 m. d’altitude.
La course commence tranquille le chat avec des sacs bien lourds, jusqu’au point stratégique 1780 m. où l’on peut potentiellement chausser les skis et abandonner les baskets ; c’est là que Maestro Wolf nous dit gentiment qu’il a oublié ses peaux à la maison…! He oui, plus de 40 ans d’expérience en montagne ne suffisent pas à combler la distraction possible quand on prépare son sac…! De manière valeureuse, notre Wolf décide de poursuivre à pied, ce qui lui permettra d’atteindre les 2’700 m. et de se faire une belle descente.
La partie “peautée” de l’équipe se dirigera vers le Wilerhorn via les pentes douces et moins douces du Jolital, après avoir enlevé et remis les skis environ 650 fois (la vengeance de Wolf ?!) dans la partie inférieure au hameau de Joli (oui, tout est shöni là-bas :-)). Les 3’200 m. du Jolilika (oui, encore joli) sont atteints peu avant 11h00 et sur le coup de 11h10, la descente est lancée et dans 10 cm de poudre, pour ensuite trouver un “revenu qui croche juste comme il faut” pour faire de belles courbettes jusqu’à Joli (encore et toujours !) où Wolf nous attend pour l’apéro !
Horaire tenu et course rentrée, notre équipe s’octroiera une grande bière blanche – en short et sans chaussettes – en fascination devant l’incroyable église de Hohtenn et son clocher.
A partir de dorénavant, un contrôle intégral des sacs (y compris pour les Chefs de course) se fera sur le parking de Rennaz, indépendamment de l’heure de rendez-vous !

Lorraine, le 15 avril 2018