Pointe de l’Au, 2152m. – 19 décembre 2015

Après un début d’hiver prometteur, fin novembre, les précipitations se raréfient drastiquement pour faire place à un beau temps sec et chaud. Un mois plus tard les pentes sud sont libres de neige.

Pour accéder à la Pointe de l’Au, il faut plutôt suivre un cheminement orienté au nord. Donc cela devrait être faisable. Pour m’en assurer j’arrive à m’organiser une sortie de reconnaissance le jour précédent. Le ciel est partiellement couvert, pas de gel nocturne et température douce. La neige est présente sur tout le parcours mais ne permet pas une grande liberté. J’opte pour la Croix de l’Hiver tout en continuant d’observer la Pointe de l’Au. Ce sera jouable. La descente s’avère assez agréable dans la neige ramollie. Je rentre rassurée et maintient le but de course. Inutile d’aller s’entasser avec tous les randonneurs qui ne jurent actuellement que par le Val Ferret.

Nous sommes finalement huit au rendez-vous d’Aigle et répartis dans deux voitures, prenons la direction de Morgins. La route pour le They est recouverte de glace sale mais nous permet de gagner environ un kilomètre peu intéressant. Ce matin le ciel est tout clair, la température est plus basse qu’hier et la neige s’est retendue.

Le beau vallon de They est remonté tranquillement, une première pause au Sassex peut se faire au soleil. Un peu plus loin nous suivons le sentier qui coupe les virages de la route pour atteindre La Tovassière. Dans la forêt il n’y a plus de neige, un petit portage nous permet de changer de mouvements. Depuis La Tovassière la pente est plus marquée et le soleil sera avec nous jusqu’en haut.

 

Pause sous Les Portes du Soleil, Chalet de Dronnaire en face

Pause sous Les Portes du Soleil, Chalet de Dronnaire en face

Pause de luxe pour Arnaud

Pause de luxe pour Arnaud

Une deuxième pause en-dessous des Portes du Soleil (si, si, il n’y a pas que le domaine skiable qui porte ce nom…) et nous attaquons la dernière portion en louvoyant sur les bandes de neige.

 

 

 

 

 

 

Passage de gonfle à négocier avec les peaux

Passage de gonfle à négocier avec les peaux

Tempête de ciel bleu derrière Hartmut

Tempête de ciel bleu derrière Hartmut

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque nous débouchons sur la crête quelques mètres sous le sommet, les Dents du Midi nous tombent dessus ! Magnifique paysage avec une mer de brouillard tout en bas dans la plaine du Rhône. Un petit biset rafraîchit l’atmosphère mais mes compagnons n’ont pas l’air de s’en formaliser et s’installent au sommet pour le traditionnel pique-nique. Seule je serais redescendue sans attendre. Tout à coup une dame débouche vers nous, elle est montée skis sur le sac depuis Champoussin, ce versant n’a plus de neige, puis repart tout aussi vite.

Dents du Midi

Dents du Midi

Croix de l'Hiver au premier plan, Pointe des Mossettes au centre

Croix de l’Hiver au premier plan, Pointe des Mossettes au centre

Panorama du sommet par Alessandra

Panorama du sommet par Alessandra

 

 

 

 

 

 

 

Nous n’aurons pas autant de soleil pour la descente, car il file sur l’ouest et la Pointe des Mossettes nous le cache. Ses chauds rayons n’étaient pas assez forts pour détendre la neige, navrée les amis. Chacun se débrouille comme il peut, trouve tout-de-même par-ci par-là de quoi faire quelques jolis virages. Une fois à la Tovassière, nous suivons quasi tout du long la route d’alpage, parfois un virage que l’on peut couper apporte un petit coup d’adrénaline et de satisfaction. Gare à ne pas se laisser prendre de vitesse sur la glace après Le They, se serait regrettable de prendre les piétons pour des quilles. Nous rejoignons les voitures très satisfaits. Hartmut un peu moins, il a été bien secoué pour sa première sortie de l’hiver.

Tous prêts pour la descente

Tous prêts pour la descente

Au T-Bar de Morgins, nous apprenons le doublé suisse Lara Gut-Fabienne Suter lors de la descente de Val d’Isère, et la quatrième place de Corinne Suter, magnifique Mesdames !

Merci à Natalie, Alessandra, Arnaud, Gilles, Grégory, Hartmut et Kurt qui ont su apprécier la découverte de ce beau vallon à ski (et non à moto…)

Rencontre à la sortie du T-Bar

Rencontre à la sortie du T-Bar