Moiry 2017 – c’est parti

Du 14 au 16 juin 2017, une joyeuse équipe se retrouve au pied du glacier de Moiry pour ouvrir notre belle cabane. Avant cela, quelques-uns se sont déjà retrouvés à Grimentz à l’Arlequin selon les habitudes. Dehors, le temps est à la pluie mais il ne fait pas vraiment froid. Il est 8.30 heures quand nous gagnions le fond de la vallée. C’est que nous avons rendez-vous avec l’hélico à 9.30 heures. Le temps de tout préparer…

Une fois là-haut, chacun se met à l’ouvrage selon un cahier des charges préparé par Anne-Lise en ce qui concerne l’hôtellerie: réaménagement de la cabane hiver en cabane d’été, installation de la literie sur les 104 couchettes, remplacement des services de tables et de nombreuses autres activités ménagères !!

Voilà déjà que 2 clients arrivent trempés par l’orage du soir. Ils dormiront dans la nouvelle cabane puisque l’ancien est en pleine mutation hiver/été.

De mon côté, le cahier des charges contient tous les détails nécessaire à l’approvisionnement en eau: connexion de la source de la Croix qui, cette année, crache déjà son précieux liquide à gros bouillons. Eh oui, le réchauffement climatique est bien là  avec des température bien au-dessus des normales et surtout une absence marquée de neige. Il faut aussi reconnecter la tuyauterie, contrôler que rien ne coule !! La génératrice redémarre également et nous fournit électricité et eau chaude dès minuit, les batteries ayant fait leur travail jusque là.

Pause bien méritée pour chaque travailleur à 13 heures autour d’un bon repas mitonné par la gardienne et Béa, fidèle à son poste…

Et de repartir pour quelques heures de labeur. Les réservoirs d’eau se remplissent à vitesse grand V tellement ça fond là-haut. Voilà que l’eau coule des robinets, c’est bon signe ! Les 3 entreprises montées le matin et 3 membres de la section redescendent avec l’hélico de 17 heures puisque jeudi, c’est jour de fête en Valais et que rien ne bouge dans les airs ce jour-là. Pour ceux qui restent, l’heure de pointer n’a pas encore sonné… Elle arrive tout de même et chacun s’endort sous un ciel qui s’est complètement dégagé !

Jeudi, de nombreuses activités nous attendent… Par exemple, nous réduisons la durée d’écoulement des robinets en prévision d’un manque d’eau. Et diverses réparations rendues indispensables par les 250 jours de fermeture de la cabane.

Décidément, notre cabane attire du monde ! c’est vrai qu’en bas dans la vallée, il fait chaud !! Voilà que 5 alpinistes se présentent et dormiront dans l’ancienne cabane, prête pour sa saison été.

Au soir du jeudi, la gardienne nous propose une bonne fondue au fromage d’Anniviers ! Un régal ! Tout ce petit monde ira au lit le cœur satisfait de l’ouvrage réalisé. Vendredi matin, nous redescendons avec le premier hélico venu ravitailler la cabane.

Un tout grand merci à Anne-Lise, Frédéric, Olivier et sa femme, Jasmine, Dominique et à Anne-Marie et Claude, des bénévoles non-membres.

Que la saison soit belle ! et mes vœux accompagnent Lydia et Yvan avec toute leur équipe pour que ce millésime soit grand !!

Bernard Sauvain – intendant de la cabane