Moiry 2017 – une année fantastique

L’année 2017 est un grand millésime pour notre cabane ; une météo exceptionnelle dès l’ouverture a favorisé de nombreuses visites d’alpinistes, de grands randonneurs sur le trajet Chamonix-Zermatt. On y ajoutera de nombreux visiteurs montés pour admirer la vue depuis la terrasse et déguster un plat à la carte, ou simplement se désaltérer.

Le calendrier des activités a été très riche en maintenance et adaptation du bâtiment

04 avril : visite de la cabane avant ouverture. Le menuisier monte avec moi pour prendre les mesures des modifications à apporter à la paroi séparant l’appartement du gardien à la chambre 8 et les modifications aux portes d’accès aux douches.

14-16 juin: ouverture de la cabane selon les cahiers des charges établis. Anne-Lise, Jasmine, Dominique, Frédéric et Olivier sont là et donnent un sérieux coup de collier pour que tout soit opérationnel le week-end prochain, date officielle de l’ouverture. Et nos deux amis non-membres Anne-Marie et Claude se joignent également au team d’ouverture.

Préparation des filets

Préparation des filets

C'est qu'il ne faut rien oublier

C’est qu’il ne faut rien oublier

Trois entreprises montent avec nous. L’entreprise Mora Menuiserie inverse le sens d’ouverture des portes des douches afin d’éviter des collisions avec la porte vitrée des cabines de douche. L’entreprise Pelet-Roy finit le revêtement du local d’entreposage des déchets organiques de la STEP.
L’entreprise EcoAcoustique analyse le bruit diffusé entre la chambre 8 et l’appartement du gardien. Séance de chantier entre l’acousticien, le menuisier et moi-même pour convenir des méthodes à utiliser pour insonoriser la parois. Il en résulte un devis accepté par le CC pour un remboursement inclus dans la subvention demandée en novembre 2016.

L’absence de neige résultant d’un hiver trop sec nous oblige à prendre des mesures pour économiser l’eau. Nettoyage complet de tous les robinets des sanitaires afin d’éliminer toute trace du limon accumulé par l’usage de l’eau du glacier pendant son utilisation jusqu’en 2015.
Au soir du 14 juin, les trois entreprises redescendent dans la vallée avec l’hélico de service, le lendemain étant jour congé en Valais. Nous mettons à profit ce 15 juin pour terminer une foultitude de travaux petits et grands.

Entretien des robinets

Entretien des robinets

17 juillet: Yvan me téléphone en catastrophe… l’eau manque déjà ! La source de la Croix et la source de la construction ont déjà tari. Décidément, le manque d’eau sera bien réel cette année. Je monte pour connecter la source du gardien à l’aide des tuyaux d’arrosage entreposés à la cabane. Ça y est, les réservoirs se remplissent à nouveau.

La source du gardien alimentera la cabane jusqu'à sa fermeture

La source du gardien alimentera la cabane jusqu’à sa fermeture

Au cours de ce mois, l’entreprise Securiton contrôle l’ensemble des installations d’alarme de la cabane, le technicien désigné par KwEnergie procède à un contrôle de la génératrice, tandis que je commande un jeu complet de pièce de rechange pour celle-ci. Nous avons quelques problèmes avec ce technicien qui ne répond pas rapidement à nos demandes.

L’entreprise Quiquerez répare une chambre froide et Cuisine-Service entretient l’ensemble des appareils de la cuisine.

26-28 juillet: L’entreprise Mora Menuiserie modifie la paroi séparant la chambre 8 de l’appartement du gardien à l’entière satisfaction de toutes les personnes concernées.

17-23 août: Je monte une semaine entière pour finaliser des travaux qu’il fallait absolument terminer avant la fermeture et surtout avant le retour du gel. En janvier 2017, j’avais demandé l’aide de l’association ‘Volontaires montagne‘ pour repeindre les volets de l’ancienne cabane, les tables de la terrasse et poser une canalisation solide depuis la source du gardien jusqu’à la cabane. Quatre personnes, dont deux étudiants et le responsable romand ont répondu à l’appel.

Malgré le froid mordant du vendredi matin et un samedi pluvieux, tous les volets sont repeints avec leurs 2 couleurs, toutes les tables de la terrasse – à l’exception de 4 – sont poncées et teintées, la conduite d’eau est posée. Une tâche gigantesque accomplie en 5 jours, soit plus de 150 heures de travail. Bravo à l’équipe. La planification et l’achat de tout le matériel nécessaire à la réalisation de ces travaux avaient été faits 1 mois et demi avant pour que l’hélico puisse l’acheminer 15 et 30 jours plus tôt lors d’un ravitaillement prévu.

Toute l'équipe de Volontaires Montagne à l'oeuvre

Toute l’équipe de Volontaires Montagne à l’oeuvre

Ponçage et vernissage des tables et bancs

Ponçage et vernissage des tables et bancs

purge du barrage sur la source de la Croix

purge du barrage sur la source de la Croix

Travaux achevés mercredi midi

Travaux achevés mercredi midi

En juin, j’avais demandé à une entreprise spécialisée dans la pose de panneaux solaires de venir analyser précisément nos besoins en énergie électrique et ajouter des panneaux et onduleurs s’il y a lieu. Rendez-vous avait été pris pour lundi 21 août avec la société BTSun. 2 personnes se présentent et analysent avec professionnalisme nos besoins en énergie. C’est qu’il faudra compter avec un besoin accru des ressources électriques sur batteries dès 2018, année durant laquelle Swisscom passera à une technologie IP pour toutes les communications dans les cabanes. Notre cabane ayant l’obligation d’assurer un poste de secours hivernal (voir statuts du CC), il faut donc y penser déjà maintenant.

Pendant cette même semaine, la RTS tournait deux reportages pour l’émission ‘Couleurs locales’. Le premier reportage a été diffusé le 28 août mettant en scène 2 petits garçons alpinistes (Voir la vidéo). Le 14 septembre, le deuxième reportage est diffusé et décrit les activités des gardiens. (Voir la vidéo)

07 septembre: un technicien spécialisé de la maison KwEnergie monte enfin pour entretenir la génératrice. Un démontage, une auscultation méthodique et un remontage nous assurent un bon redémarrage pour la saison 2018. A l’ouverture de la cabane, en juin, j’avais procédé à un inventaire précis des pièces à disposition ; commande des pièces manquantes début juillet et acheminement des 60 kg lors d’un héliportage de ravitaillement de la cabane. Une série de pièces de rechange est dorénavant stockée dans le local technique. Avec Frédéric, nous constatons qu’il et difficile d’obtenir les services d’un technicien KwEnergie. Pour la prochaine saison, il recherchera une personne compétente sur place.

24-26 septembre: Par un magnifique dimanche après-midi, nous sommes 6 à monter joyeusement en direction de notre belle cabane pour procéder à sa fermeture et remettre en position hiver l’ancienne : Jasmine, Dominique, Anne-Marie Martin, nos fidèles participants non membres Anne-Marie Fiaux et son mari Claude et moi-même. Frédéric nous rejoindra lundi.

Nous sommes accueillis par l’équipe de Yvan déjà bien active dans la ‘putz’ de la cuisine. Yvan m’avait annoncé quelques heures plus tôt que l’eau avait tari ce dimanche matin. Puisque l’eau n’arrive plus par les installations internes, il faudra la pomper du boiler (eh oui, ça fait 1000 litres d’eau chaude) et des 1500 autres litres restant dans les réservoirs. J’installe donc une pompe avec des tuyaux de jardins reliant ces récipients au bac de la cuisine. Ah, que ferions-nous sans nos tuyaux de jardin !! Ils sont très précieux là-haut autant à l’ouverture qu’à la fermeture !!

Dans les étages, ces dames font ronronner les aspirateurs, débarrassent les matelas de leurs draps, couettes et coussins, les redressent, suspendent les couettes sur des cordes que Claude aura déjà tendues pour la nième fois depuis qu’il monte nous aider. Et la valse des tournevis, clés imbus ou visseuse jouent leur farandole, ici pour obstruer les vitrages des portes du premier étage, là pour mille autres raisons…
De mon côté, je suis préoccupé par le manque d’eau et je monte du côté de la source du gardien. C’est que l’été a été très sec. Malgré cela, elle crache encore son précieux liquide à raison de 4 litres/minute. J’essaie donc d’ajuster la pente des tuyaux de jardin (eh oui, encore eux!) détournant le dernier tronçon vers les réservoirs inférieurs. Mais rien n’y fait… on vivra donc sur nos 2500 litres en réserve. C’est amplement suffisant pour tout nettoyer, y compris la STEP. Déjà la nuit tombe sur ce dimanche soir.

Lundi, chacun s’affaire selon un cahier des charges bien précis. Cette année encore, il ne faut rien négliger pour que la cabane se repose plus de 200 jours sans problème. Et voilà que du côté de la porte d’entrée de l’ancienne cabane, le plancher montre des signes évidents de fatigue ; il cède dangereusement sous les pas. Il nous faut donc trouver une planche de bois de 5 mm d’épaisseur maxi à glisser sous le lino, Claude part à sa recherche. Ben oui, la porte doit s’ouvrir sans difficulté au cours de cet hiver. Au passage, nous récupérons cette drôle de matière grisâtre en décomposition qui se trouve sous ce lino. Serait-ce de l’amiante ? Frédéric l’analysera et nous rendra les conclusions du laboratoire… Verdict quelques jours plus tard : ce n’est pas de l’amiante, mais une sorte de ‘fermacel’ d’ancienne génération.

Mardi matin, l’hélico monte les hommes en cirés orange de la maison Künzli pour la vidange de la STEP accompagnés de tout le matériel ; pompe, containers, environ 1400 kg. La maison Bonvin est là pour le remplacement des tuyaux de gaz arrivés à la Mdata de leur vie (M pour Moiry) ; remplacement également des détendeurs sur les installations de la cuisine. Philippe Bonnet est aussi là pour basculer tout le système électrique en position hiver et réparer quelques prises ou interrupteurs chahutés au cours de la saison. Tout à coup, il arrive et m’annonce qu’il manque beaucoup d’eau distillée dans les batteries ; environ 20 litres !! On téléphone à Eagle pour qu’il récupère et monte le bidon laissé par l’employé de Bonvin près d’une Volvo brune lorsqu’il reviendra dans l’après-midi.

Il est 14.30 heures lorsque l’hélico revient avec 25 litres d’eau distillée (ouf!) mais aussi pour descendre dans la vallée les résidus de la STEP, le matériel monté le matin, divers autres objets et finalement les hommes et les femmes. Je tourne la clé après avoir effectué un dernier contrôle minutieux de chaque recoin de la cabane. Chaque année, c’est un moment magique ! La collaboration avec chacun est riche et précieuse. Merci à chacun et à chacune. 2017 fut une année exceptionnelle. La cabane reprendra vie dès le 13 juin 2018.

11/10/2017 – Bernard Sauvain – Intendant de la cabane de Moiry