Les Gorges de la Borgne 14 mai 2019

Nous nous retrouvons 12 randonneuses et 2 randonneurs à pied d‘oeuvre à Bramois pour entreprendre les gorges de la Borgne.

Laeticia, Geneviève, Corinne, Anne-Claude, Agnès, Christiane, Karen, Evelyne, Gisela, Monica, Sonia, Anna, Patrick et Gérard (notre guide et auteur du récit).

Par un soleil radieux mais un temps frisquet, nous entamons joyeusement le sentier vers l’entrée des gorges.

Le chemin étroit et vallonné réchauffe les organismes, et rapidement nous nous retrouvons au premier pont sur la rivière qui nous fait passer sur la rive gauche.

De là nous grimpons la sente en lacets déjà au soleil et admirons les coups d’oeil sur l’église de Vex qui domine les gorges, ainsi que sur les sommets environnants encore blancs.

Après une heure et demi de petites montées et descentes nous nous accordons  une pause bienvenue, en profitant de la vue sur les pyramides d’Euseigne plus haut dans la vallée.

Après deux heures, nous arrivons  enfin au pont de Riva, magnifique ouvrage de pierres compressées de 10 mètres de portée inspiré des ponts en arche romains.

Il date de 1865 et permettait aux habitants de Vex de rejoindre  les pâturages de la rive droite de la Borgne.

Une rude grimpette en lacets nous attend encore pour passer de 655m à 1098m,

point culminant de la course au lieu dit Les Prixes en passant par la Margueronne.

Un pique nique  roboratif  (qui revigore) nous permet de reprendre des forces avant de descendre en direction d’Erbio, et ses premiers parchets de vignes.

La vue magnifique  sur les sommets de la rive droite du Rhône nous fait oublier la fatigue qui se fait sentir.

Du Creux de Nax un sentier raide en lacets nous amène directement à l’entrée de l’Ermitage de Longeborgne. 

C’est en 1522 qu’un Franciscain et ses compagnons s’installent dans les grottes de Longeborgne et aménagent une chapelle dédiée à Notre Dame et à Saint Francois.

Aujourd’hui, l’Ermitage  accueille près de 50´000 visiteurs par ans, il est connu loin à la ronde pour sa collection d’ex voto.

Après cette pause spirituelle, nous entamons la descente facile   qui nous ramène au parking du Pèlerinage de Longeborgne.

Nous terminons notre journée  par le traditionnel pot de fin de course  au bistrot du coin.

Nous refaisons l’histoire de nos précédentes sorties  et parlons déjà de nos prochaines aventures de Mardistes.

Bilan de la journée:

14 km

1000m de dénivellation cumulée

4h30  de marche sans les pauses

1 chute sans gravité

1 bonne rasade d’amitié clubistique