Le Pont-Vallée de Joux, le 8 mai 2019

Nous étions 10 courageux à participer à la randonnée de ce 8 mai pluvieux, dont Helmut Ertl avait encore reconnu l’itinéraire il y a quelques jours. Vu la météo, nous avons envisagé un plan B dans le train qui nous conduisait à Le Pont. Les trois membres du groupe 2 se sont alors dirigés comme prévu en direction de Vallorbe, alors que le groupe 1 entamait sa course en direction de Montricher. Après deux heures de marche, nous parvenions à La Buvette des Croisettes. Il pleuvait, il ventait et la buvette était ouverte : tout cela nous a incités à changer notre fusil d’épaule, concrètement, à commander une bonne fondue puis à retourner en direction du Pont. Un grand merci à Helmut pour sa planification et son adaptabilité aux circonstances atmosphériques.

Au retour, Charles-Édouard a malheureusement été la victime d’un accident alors que nous changions de train au Day. Il a glissé dans le train, est tombé par terre en grimaçant, souffrant visiblement au bras et à la cheville gauches. Grâce à l’efficacité du 144, notre ami a été rapidement transporté à l’hôpital de Saint-Loup pour des examens. Le résultat ? Charles-Édouard souffre d’une luxation de l’épaule gauche et et d’une fracture de la malléole de la cheville gauche. Je suis sûr que vous vous joindrez aux Mercredistes pour lui souhaiter un bon rétablissement.

Ci-dessous, un bref commentaire sur le Châtel d’Arrufens, que nous aurions dû visiter si le beau temps avait été de la partie :

Le site de Châtel d’Arrufens comporte des murailles défensives dont peu de gens connaissent le lointain passé : il a été habité il y a plus de 3000 ans ; et la fortification a été occupée à l’Âge du Bronze (14è et 13è siècle av. J.-C) et au Bas-Empire romain (4è-5è siècle après J.-C). On ne sait guère s’il s’agissait d’un poste d’observation militaire, ou d’un point de contrôle du passage stratégique du Mollendruz.

Le site a été découvert dans les années 60. « Arrufens » viendrait du nom de l’ancien propriétaire, Jacques de Mestral, seigneur d’Arrufens, près de Romont.

(cf. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:24380 )