Semsales-Le Niremont-Semsales 13 févier 2017

   La météo est bonne c’est le moment ou jamais de mettre les raquettes et de se faire un grand plaisir. Nous sommes 10 au rendez-vous de 9h gare de Blonay, le temps de remplir 3 voitures et nous voilà 20‘ plus tard à Semsales où nous attend Laurent. Bienvenue à tous (4 messieurs) et toutes (7 dames) et c’est, raquettes sous le bras que nous prenons la direction de la Chapelle du Niremont. Il nous faut 15 ‘ pour atteindre le sentier forestier. Là, nous chaussons nos raquettes, la pente est raide plus personne ne parle. Au sortir de la forêt une vaste étendue de neige nous attend, plantée ça et là de piquets en enfilade. Sur notre gauche le sentier mène à La Chapelle du Niremont, les uns reprennent leur souffle au soleil pendant que les autres font connaissance avec ce lieu de prière. Devant la chapelle une vaste terrasse garnie de bancs en gradins offre une vue magnifique sur La Gruyère.

Notre cohorte passe le chalet de Moille Vieille, se remet en marche comme sur des rails jusqu’au sommet … plus d’une heure de marche silencieuse entre neige, ciel et soleil. Il est 11h30 lorsque les premiers parviennent près de la croix. Il y a là un grand groupe de mardistes venus de Morat. Ambiance sympathique car chacun est heureux sur ce sommet. Comment ne pas l’être? Entourés que nous sommes à 360°de ces magnifiques montagnes: le Moléson, Teysachaux et les Vanils. La vue est plus lointaine mais dégagée sur le Chablais et le Jura. Tout cela sous un ciel azur, un soleil de printemps et pas un souffle de vent …

Après avoir fort apprécié nos pique-niques, le temps est venu d’immortaliser ce moment fabuleux et de penser au cheminement de retour. Laurent sort sa carte et son IPhone, c’est décidé nous descendrons par la Goille aux Cerfs. Sortis de la forêt nous progressons sur un plateau  immaculé jusqu’au grand chalet des Alpettes. Pas d’hésitation nous traversons en diagonale un immense champ de neige. C’est là, pile dans le coin, au bout de la diagonale qu’un panneau nous indique Semsales. Chacun prend le temps qu’il lui faut pour parcourir ce sentier forestier qui longe la Mortive

 

et nous nous retrouvons tous au « Sauvage » pour nous désaltérer comme il le faut. Notre tour a duré 5 heures. Là, Dédé nous a dédié une minute de derrière les fagots! Etaient chefs de course Geneviève (pour la montée avec l’idée d’une boucle) et Laurent (pour concrétiser la descente en boucle). Un tout grand merci à Laurent qui a magnifiquement agrandi notre horizon aujourd’hui.

Les bienheureux mardistes : André, Angelika, Anne-Claude, Geneviève, Gisela, Jasmine, Karen, Laurent, Yvette, Victor et Rolf l’invité du jour.

Ecrit par Geneviève