Le grand Tour de la Chià 13 février 2018

Envie de soleil et de découverte, nous sommes 7 clubistes plus un invité au rendez-vous sur le parking en contrebas du ski-lift de la Chià.

Le chemin balisé part sur la gauche direction Plan Francey et le Moléson. La pente est légère, la vue est magnifique sur Bulle, Broc. Nous cheminons d’abord à pied en admirant de jolies fermes d’alpages : La Grosse Obecca puis la Savarisa. Nous voyons en contrebas le beau chalet de l’Autin puis celui de la Chenaude. Après une heure de montée en raquettes sur un sentier déjà bien tracé, nous apercevons la ravissante chapelle des Clés  sur fond de Moléson. Nous restons-là un moment, la vue alentours est grandiose. C’est reparti, cette fois nous suivons les traces de skieurs qui connaissent bien le terrain et c’est avec facilité que nous atteignons le chalet des Maulatreys-Dessus. Nous arrivons à la lisière de la forêt que nous traversons. Les sapins sont chargés de neige qui tient. Depuis notre départ le froid vif est saisissant dès que nous passons à l’ombre. Nous formons un cercle afin de bavarder et reprendre notre souffle car nous avons atteint le point le plus élevé de la crête qui nous conduit au chalet du Club Alpina propriété du ski-club de Bulle. Le voilà au sommet de la piste de ski: gardien de ce lieu splendide, il est cossu, nous offre deux un bancs et un joli balcon avec vue splendide sur la ville de Bulle, Broc et la chaîne des Vanils. Que c’est beau!

La tentation est grande de dévaler le sentier raquettes en marge de la piste qui mène jusqu’à nos voitures … juste un peu raide, gare aux courbatures! Je suis heureuse d’avoir fait découvrir ce tour à Christiane, Evelyne, Silvia, Rolf, Anne-Claude. Beate avait fait la reconnaissance avec moi. Quant à Philippe, il était heureux et joyeux sur ses terres, ses ascendants étaient du coin, il a passé de belles semaines  de sa jeunesse sur ces pentes.

Au retour nous faisons halte à L’auberge de La Croix Blanche de Vuadens et  là nous sommes fascinés par Rolf qui nous démontre, vidéo à l’appui, comment manger un carré de chocolat sans entamer la plaque. De fil en aiguille nous apprenons comment peut circuler un billet de CHF 100.- sans que personne ne l’empoche ni ne le dépense tout en payant ses dettes. Quelle équipe, l’air frais nous a-t-  il enivrés?

Récit de Geneviève, photos de Silvia et Christiane