La croix de La Lé 17 octobre 2017

Étaient au rendez-vous à Rennaz Wolfgang, Gisela, Karen, Hartmut et Evelyne. Wolfgang nous propose de faire le voyage avec une seule voiture, de cette manière l’ambiance est déjà acquise. La voiture est garée vers Chalavornaire et nous commençons l’ascension. Le sommet, La Croix La Lé, fait face à la Riviera vaudoise, les chemins sont agréables jusqu’à la Dérocha. Nous croisons des chasseurs (pas pour les sangliers mais le chevreuil) au départ de notre ascension, grand agacement pour ma part mais en effet nous leur avons gâché leur journée de chasse et ceci nous a certainement aussi privé de possibles photos des bouquetins et chamois, leur présence est célébrée par leur restes de transit !!!! Rapidement nous nous allégeons de nos vestes polaires car le fond de l’air est déjà agréable et nous gravissons au soleil que nous aurons toute la journée. À partir de la Dérocha, chalet d’alpage 1494m le chemin se fait très créatif car les vaches ont été dans les pâturages tout l’été. Rappelons que la difficulté est cotée T4, le sommet  est à 1875m, la pente ascendante est raide mais personne ne semble trop souffrir. Nous nous arrêtons pour une première pause : boire et faire quelques photos. La montée se fait sur des pentes herbeuses raides et une fois au sommet c’est vertigineux.

 

 

Nous arrivons à La Croix de La Lé, Wolfgang propose de traverser, nous mettons quelques denrées énergétiques dans la chaudière et nous nous dirigeons vers la traversée. Nous sommes obligés de revenir sur nos pas, il faut traverser plus bas, encore un pierrier, celui la assez vertigineux, Hartmut passe plus haut, Gisela, Wolfgang, Karen essaient de rester groupés, et enfin après encore une montée raide en terrain herbeux, le Grammont 2172m ce qui fait + 200m, depuis La Croix…. une belle expérience d’équipe. Enfin l’heure a sonné pour déjeuner il est 13:00 nous sommes en route depuis 8:00 et avons commençons à marcher à 9:00.Nous nous offrons une courte sieste au soleil avant de redescendre du Grammont pour rejoindre sur Tannay, nous nous y arrêtons pour prendre une boisson, il nous faut faire preuve d’une grande patience car les bambins étant en vacances le lieu est très occupé. Nous entamons le retour sur Chalavornaire ou nous avons laissé la voiture par un joli chemin longeant en hauteur le lac qui est si vert sous les derniers rayons de soleil. Nous sommes tous d’un total accord la journée était merveilleuse sous tous les aspects. Les points de vue nous ont laissés sans voix, ils étaient d’une incroyable clarté. Quelle journée si agréable et bien partagée !  Merci Wolfgang de nous avoir guidé tout en légèreté et jolis récits.

Pour le récit et les  photos: Evelyne