Haute-route Griso-autrichienne

Jour 1:

Départ de Montreux en train direction Scuol. Puis utilisation des remontées mécanniques (eh oui on assume!) et rando afin de rejoindre la Heidelberger Hütte. Particularité de la cabane: cabane autrichienne, située en Suisse, appartenant au DAV (club alpin allemand)

Jour 2:

Après une “panne” de réveil, selon Maurice, montée jusqu’au Piz Faschalba ou Mafalda pour certain… Arrêt “indispensable” au milieu de la descente en direction de la Jamtalhütte pour une petite session “backflip” et quelques jolies vidéos à la clé! Ensuite, accueil très spécial à la Jamtalhütte à cause d’un malentendu: “C’est pas parce qu’on vit à plus de 2000 m qu’on est bête!!!”

Jour 3:

Il commence par une grasse mat’ (réveil à 7h30), continue par une montée ensoleillée vers le Dreiländerspitz. Ensuite, petite descente en face nord pour certains, suivi d’une petite sieste sur un caillou. Pour les autres, variante en face nord-ouest avec désescalade et “windlip”. Il se termine, en beauté, par un accueil très chaleureux à la Wiesbadener Hütte, où les Apfelstrudels et les Kaiserschmarrens vont bon train; du coup, c’était difficile de finir les généreuses portions du souper…

Jour 4:

Malgré la météo un peu moins clémente que le jour précédent, départ direction le Piz Buin Grond. Quelques déçus en arrivant au sommet de cette arrête, car au lieu des “dames Piz Buin” de la pub, il y avait du vent et du brouillard. La descente s’est faite à la queuleuleu sur le glacier afin de retourner à la Wiesbadener Hütte. Une fois à la cabane, petite théorie sur l’auto-sauvetage et les mouflages pour les plus “téméraires” et jeux de cartes pour les autres.

Jour 5:

Après avoir visité les cabanes-hotels autrichiennes départ direction une cabane suisse. Mais avant, un sommet s’impose; aujourd’hui c’est le Silvrettahorn, jolie descente sur le Silvrettagletscher avec une longue pause à son pied, afin de mettre en pratique la théorie des mouflages. Grâce à trois bonnes âmes qui sont volontairement tombées dans un “trou” et à deux guides très patients, tout le monde à pu apprendre ou se remémorer les encrages et les mouflages. Les nouveaux moniteurs J+S faisaient pendant que les quelques OJiens regardaient très attentivement 😉 . Finalement, arrivée à la Silvretta Hütte qui est tout aussi classe que les cabanes autrichiennes. Cette semaine aura été le “grand luxe en montagne”!

Jour 6:

La journée commence par un chant collectif… Eh oui c’est l’anniversaire de Yann. Ensuite, montée direction le Schneeglock d’abord en peau puis à l’aide des crampons. Descente sur une partie du Klostertalergletscher, puis petite remontée au col Rote Furka et descente assez périlleuse entre les cailloux, afin de rejoindre notre “training center”, 2ème session de mouflage avec en plus de l’auto-sauvetage. La grande fierté du jour: trois personnes on fait un rappel avec un encrage sur couteau suisse! Après avoir testé un grand nombre de nœuds, d’encrages et de moufages, retour à la cabane Silvretta. Le souper s’est terminé par deux surprises; un cake d’anniversaire pour Yann et la découverte de deux artistes pâtissiers chez les moniteurs de l’OJ. Bravo Eric et Jeff pour le magnifique alpiniste en massepain! Jour 7: Réveil à 6h, afin de faire un dernier col, avant de rentrer à la maison. Eh oui c’est déjà le dernier jour… Montée au col Verstanclator, suivie d’une magnifique descente sur le glacier avec une dernière session “backflip” avant de devoir jongler entre bouts plats à ski et bouts plats à pied. Finalement, pic-nic collectif en attendant le train et long trajet jusqu’à la maison ou la douche nous attend!

Merci à Camille pour la rédaction de ce récit! A tous ceux qui ont aidé à son écriture! Et merci à tous pour cette semaine!!