ETROUBLES, 21-23 MARS 2014

Nous voilà partis, Daniel, Laurent et votre serviteur, depuis le parc de Chailly, vendredi soir à 19h00.Tout le matériel de ski chargé, et nous nous envolons dans l’Audi sport de Daniel, en direction d’Etroubles, où Laurent à une maison de famille.

 12

Après avoir rangé nos affaires, allumé le feu dans la cuisine, nous décidons d’aller manger avec les autochtones, au café restaurant de la Croix Blanche.  Après le repas,  moults apéros et digestifs, nous retournons dans nos pénates, une journée aventure nous attend pour le lendemain.

L’itinéraire du samedi qui part depuis St Rhémy, doit nous mener au col du Grand St Bernard, puis descente sur le Super St Bernard, au pied de l’ancien télésiège. De là, Montée sur le col de Menouve et descente sur St Oyen.

3

 

La course, qui doit nous faire deux superbes descentes, paraît compromis. En effet, rien ne nous encourage à aller faire de la randonnée… brouillard et pluie.

Néanmoins, courageux, nous partons en direction du col du grand St Bernard.

Après quelques aventures et une traversée de rivière pour contourner le tunnel, arrivée à l’hospice, dans  la tempête.

Nous décidons de profiter du chocolat chaud auprès des moines plutôt que « de nous les geler dehors » et de continuer la traversée.

 4

 En début d’après midi, descente au radar dans une neige mouillée, retour à la voiture et à la maison, de manière à tout faire sécher.

 5

Excursion à Aoste, pour acheter du matériel de montagne et quelques spécialités locales .

18h00 est l’heure où nous accueillons la deuxième partie de l’équipe : Sandrine, Katrin et Wolf.

A leur tour, ils prennent possession  de leur nid douillet et nous allons à nouveau souper dans l’excellent et sympathique restaurant de la Croix Blanche.

S’en suit, après un souper à nouveau fameux, un café valdotain qui a clôt la soirée dans la joie et la bonne humeur.

 6

Dimanche 23 mars.

Météo avec quelques ouvertures de ciel bleu. Il est décidé d’aller faire le Mont Flassin, 2770m, à  5mn de voiture.

Sur le parking du snowparc, nos 6 skieurs (ses), sont en pleine forme.

 7

La neige très mouillée du samedi, est devenue gelée, et nous prenons le départ presque avec les couteaux. Dans la forêt, sous l’ alpage de Flassin, la neige est meilleure, 10 cm de poudreuse nous promet une belle descente.

Après la pose aux chalets, dans un temps tour à tour « blanc » ou ensoleillé, nous arrivons au col, 40m sous le sommet. Là, avec un vent de « nord-est »  tempétueux, une neige pas très stable , nous décidons d’enlever les peaux et de descendre.

 8

Malheureusement pour nous, 50 italiens qui faisaient un cours avalanche, nous ont précédés, et la pente est déjà ravagée. Excellente descente tout de même.

Retour à la maison, rangement de nos affaires, une petite dernière dans notre restaurant favoris avec un plat de pâtes et c’est le retour chez nous.

 9