Emosson, le 4 juillet 2018

Dès notre arrivée au barrage d’Emosson en bus, nous avons pu admirer le magnifique panorama que nous connaissons tous: Bien sûr, pour ne pas les citer, le Mont Blanc, les Aiguilles du Midi, les Aiguilles du Géant, les Grandes Jorasses et beaucoup d’autres encore.

A notre arrivée le temps était légèrement couvert et frais mais les éclaircies sont vite arrivées et la température de l’air s’est rapidement réchauffée. Nous étions tous énormément surpris de l’énorme quantité de neige qu’il y avait encore accolée aux flancs des montagnes, surtout pour un début de mois de juillet.

Comme prévu le groupe II, conduit par notre ami Hans Jörg, a pris le chemin le long du lac pour se rendre à l’Alpe Barberine. Après avoir pris le pique-nique sur place, le groupe est retourné au point de départ pour prendre une consommation en attendant le retour du groupe I.

Pour sa part, le groupe I, conduit par Helmut, est monté directement au Vieux Emosson, car, renseignement pris sur place, le chemin y conduisant était praticable. Le groupe est parti d’un bon pas pour arriver sur la couronne du barrage, après environ 1h30 de marche, seulement. Pour rappel ce barrage a été surélevé dernièrement d’environ 16 m pour cause de nouvelles installations de pompage/turbinage entre les deux lacs. À cet endroit, les membres du groupe pouvaient croire qu’ils étaient au bord d’un Fjord norvégien ou même groenlandais, car les flancs des montagnes étaient encore fortement enneigés et le lac recouvert par des plaques de glaces en cours de débâcle. C’était féerique! Le pique-nique dans ce cadre ? Une expérience inoubliable.

Les groupes I et II se sont alors retrouvés pour le retour à Montreux.

Un immense merci à Helmut et à Hans-Jörg, à Frédéric, pour le texte de cet article, et à Barry pour les photos.