Der des Der

La fameuse et traditionnelle Der des Der, un condensé de passionnés de la glisse, d’amitié, de dénivelés à la carte et de gastronomie, dans un cadre fantastique à l’ouverture du Col du Grand St-Bernard.

Certes, le lever très matinal a été difficile pour certains, d’autres ont dû grandement se motiver pour ressortir les skis déjà rangés pour une pause d’été méritée. Mais au final, c’est le bonheur qui rayonne sur le visage des 13 bipèdes et du canidé au moment de clore cette journée radieuse aux conditions de ski parfaites, avec une neige al dente comme le dit si bien notre GO Natalie.

Auront atteint une ou plusieurs fois le Mont Fourchon:

  • Kurt et « ses 3 dames à 8 pattes », à savoir Gwennaëlle –  pour son premier haut sommet – , sa maman Eliane invitée VIP en raquettes et la chienne Cléome (pour votre culture générale, c’est le nom d’une fleur)
  • La famille Chevalley-Rhems in corpore (bravo les filles!)
  • Natalie et ses deux protégées, Regula et Marylaure 
  • Et bien entendu, le noyau dur composé d’Hartmut, Anne-Marie et Agnes.

Pour les anecdotes, comme il en faut toujours pour faire sourire les lecteurs, Hartmut avait pour une fois tout son matériel… Et c’est Marylaure qui n’était pas équipée des couteaux adaptés à ses nouvelles lattes, couteaux qui n’ont au final pas du tout été utiles…merci à ceux qui se sont démenés pour chercher du matériel de prêt à la dernière minute.

Pour la dixième année consécutive, Natalie a eu la chance de tailler une bavette avec le peau-de-phoqueur italien originaire du village de Verres et accro de sa propre Der des Der, toujours fidèle au rendez-vous de l’ouverture du col. Et comme il n’y a pas de mal à se faire du bien, cette année, le trio mené par Natalie a eu le chance de se retrouver à quatre pour une petite montée italo-suisse.

Bien sûr, il y a eu le grain de sable de la journée: Regula et Marylaure, arrivées en premier en voiture au Col, n’ont pas résisté à la tentation d’un café côté italien…les premières clientes de la saison. Rien que pour ça, elles ne regrettent pas une minute d’avoir mis le groupe un peu en retard. Quel honneur d’ouvrir la saison au Col.

Au final, montées à volonté en fonction de la forme, de la motivation et des envies (selon, 1200m, 1000m, 850m ou 640m), quelques siestes intercalaires ou à l’arrivée, un apéritif joyeux et un repas savoureux au Bar du Lac (rien que d’y penser, les amateurs en salivent).

Personne n’a pu dire depuis combien d’années existe cette fameuse Der des Der et quel a été l’initiateur de cette journée marquant la fin de la saison. Une chose est certaine, cette Der des Der est au programme depuis au moins 25 ans (eh oui, Natalie y participe depuis toutes ces années) et Natalie a eu le privilège de recevoir le flambeau des mains de Victor. Avis donc aux anciens de notre Section…une marque d’histoire à publier dans un prochain bulletin, pour laisser une trace complète de cette belle aventure humaine du club.

A vos agendas pour l’année prochaine, une belle journée à partager, sans modération

Marylaure