Corne des Brenlaires 30.01.2018

C’est sur le parking de l’Arsat, tout près de la Lécherette que nous nous sommes retrouvés, les voitures venant de Rennaz, d’Aigle, de Berne et celle que nous n’attendions pas.

Il faisait un peu froid à l’ombre en attendant les derniers préparatifs mais l’effort nous a vite tous réchauffés et après un moment d’une montée agréable les vestes sont tombées. Nous avons suivi un sentier-raquettes, avec parfois de petites variantes, avant de nous arrêter devant un beau chalet pour une pause boissons. C’est là que nos deux skieuses ( Karen et Edith) qui avaient choisi l’option d’une montée plus raide dans la forêt nous ont rejointes. En compagnie bien sûr de Charlie dont l’enthousiasme de la promenade dans la neige a fait tomber deux personnes, sans aucune gravité.

Bien hydratés, avec une couche de crème solaire supplémentaire puisque notre itinéraire se trouvait entièrement au soleil, nous avons repris le chemin de la Corne des Brenlaires, « l’arrondi entre les deux petits sommets avec des sapins ». Il n’y avait pas de trace, la neige se ramollissait un peu et chacun a fait son chemin à son rythme.

Nos efforts ont pu être suivis par les trois ballons à air chaud que l’on suivait dans le ciel. Mais bien sûr, c’était « la semaine des ballons à Château-d’Oex » !

A l’arrivée nous avons découvert la vue sur le village de l’Etivaz. Nous surplombions le plateau de Praz-Cornet et ses belles pistes de ski de fond et étions entourés d’un beau cirque de montagnes, sur fond de ciel bleu, quel rêve….

Pour notre bonheur, il ne manquait qu’une place accueillante pour notre pic-nic. Nous sommes donc redescendus jusqu’à la buvette de Praz-Cornet, fermée lundi et mardi mais où les tables et chaises de la terrasse sont à disposition. Les tables montées sur des skis pour en faciliter le déplacement sur la neige ont fait le bonheur de ceux qui sont restés de grands enfants….

Après cette pause bien sympathique, notre groupe s’est à nouveau séparé. Les skieuses choisissant la pente qui leur apporterait le plus de plaisir pour la descente  (et une arrivée plus rapide sur une terrasse) pendant que les randonneurs terminaient la boucle pour retrouver leur chemin de départ.

Une jolie balade, bien organisée par Geneviève, qui s’est terminée par un dernier café au soleil sur une terrasse des Mosses. Un grand merci à tous pour votre participation et votre enthousiasme.

Récit d’Anne-Claude Leyvraz