Col de la Roue, Nuseyhorn, 30 mars

Au parking d’Aminona, nous étions 12 : Anne-Marie, Delphine, Nicole, Catherine, Chantal et son homme, Nathalie et Kurt, Wolf, Aldo, Achim et Keller.

Sur la place de parc, il faut dire qu’on cherchait la neige… Tout ce beau monde, skis fixés sur le sac, se mit en route pour un portage qui s’annonçait long…

Eh bien non, après 10 minutes, les skis sont mis aux pieds : Une bande de neige nous mène sur la course du jour pour une classique qu’est le col de la Roue, en dessus d’Aminona, voir le Nuseyhorn, si l’envie nous en vient.

Le temps est superbe, et d’être, face à tous ces 4000, c’est juste superbe.

Nous nous enfonçons au fond du vallon de la Tièche. Après le petit barrage, clignotant à droite et nous commençons les 600 derniers mètres soutenus. La neige est parfaite, juste ramollie, et un petit air nous rafraichit la moindre. Au détour d’un vallon, le col apparait, encore une petite demi-heure.

Arrivés au col, le lieu du pic-nic est établi : face aux montagnes, au soleil. Du coup, le sommet est oublié.

Il est 13h00, il est temps de descendre. C’est des boulevards qui s’ouvrent à nous : une neige à point et des pentes pour nous tout seul. J’ai même entendu des cris d’enthousiasme…

Un arrêt sur la terrasse de la « Cure », avec des avalanches de panachées, clôt la journée.

Keller