Barrage d’Emosson, Chalets de Loria, Col de la Terrasse, 6 septembre 2014

Un groupe heureux

Un groupe heureux

Le soleil brille à 8h20, lorsque Franziska Stutz, Olivier Trachsel, Victor Tissot, Hartmut Seifert et moi-même traversons le barrage d’Emosson pour nous rendre aux Chalets de Loria. De nombreux passages dans les rochers, munis de chaînes et de petites marches en métal, ne tardent pas à chauffer nos muscles encore un peu endormis. Puis, le sentier s’aplanit ; nous en profitons pour nous reposer, grignoter et même cueillir quelques myrtilles … mmmh !

Pause et cueillette de myrtilles

Pause et cueillette de myrtilles

Plus loin, à ma grande joie, deux perdrix bartavelle s’envolent juste devant moi ; quel cadeau ! Nous profitons d’admirer le Massif du Mont-Blanc et les montagnes alentours, car des brouillards se promènent au-dessus du col de la Terrasse, d’où nous ne verrons certainement plus rien. Arrivés aux Chalets de Loria, où il est possible de se restaurer, un coup d’œil vers le haut nous fait découvrir, bien au-dessus de nos têtes, le col à atteindre : belle montée en perspective ! Nous l’attaquons tranquillement, sans nous essouffler … et sommes heureux d’arriver en haut juste à l’heure du pique-nique.

Victor, un peu fatigué

Victor, un peu fatigué

Hartmut reprend des forces

Hartmut reprend des forces

Olivier heu-reux !

Olivier heu-reux !

Franziska a un peu froid

Franziska a un peu froid

Il fait un peu frisquet sous le brouillard, raison pour laquelle nous ne faisons pas “long feu”. En quittant le col, nous constatons que le lac du Vieil Emosson est complètement asséché, certainement en raison des travaux importants de rehaussement du mur du barrage dudit lac. Mais cela fait bizarre quand-même … La descente par la Gorge de la Veudale n’est plus qu’un jeu d’enfant. Nous nous y arrêtons au soleil pour profiter encore un peu de la beauté et des couleurs déjà presque automnales. Finalement, nous retraversons le barrage et allons boire un “pot” bien mérité sur la terrasse du restaurant de la Gueulaz, manière bien agréable de clôturer une si belle journée. Anne-Lise Chatelain