Aigle-Panex par le sentier de Provence 21 novembre 2017

Au rendez-vous fixé par la soussignée se trouvent et se re-trouvent 9 clubistes, 6 randonneuses : Jasmine, Evelyne, Christiane, Silvia, Karen, Geneviève ainsi que 3 randonneurs Christian, Daniel et Gérard.

Ce dernier a tout prévu et va nous guider à l’aise et en terrain connu puisqu’il est venu la veille pour vérifier tous les paramètres de la course y compris parking gratuit et ouverture d’un chemin sur demande aux forestiers. Daniel suit … il a habité Aigle, le terrain, il le connaît.

Du Château d’Aigle nous nous dirigeons sur un joli chemin entre les vignes en direction de Verchiez et c’est dans l’ombre, à mi-côteau du Plantour que nous empruntons un sentier forestier. Arrivés sur les hauts de Verchiez nous retrouvons les vignes qui montent sur notre gauche jusqu’au pied la falaise ensoleillée. Nous traversons la voie du chemin de fer Aigle-le Seppey-Les Diablerets, le sentier jonché d’un épais tapis de feuilles mortes se fait un peu plus pentu.

C’est le sentier de Provence, il fleure bon le pin. Une table et des bancs bienvenus nous permettent de poser  nos sacs le temps de boire et de grignoter un en-cas.  Encore quelques pas, Ollon et la large plaine du Rhône apparaissent en contrebas. Puis nous prenons en diagonale la direction de Panex en passant par Plan d’Essert puis Crêt à Tavex. Panex est le point le plus haut de notre randonnée où nous arrêtons. C’est dans la cour de l’ancienne école, avec une vue splendide sur toute la chaine de montagnes allant du Grammont aux Dents du midi que nous nous régalons de nos pique-niques.

 

Il fait chaud, les vestes tombent, rien ne presse, nous nous laissons vivre sous le soleil. Jasmine et Silvia ont reconnu Daniel  dès son arrivée sur le parking. La séquence souvenirs-souvenirs bat son plein. Jasmine évoque également des moments savoureux de jeunesse dans la forêt voisine.

Le retour se fait en traversant le Bois de La Glaive puis par un sentier qui se termine dans les vignes. Le Château d’Aigle majestueux se détache sur fond de ciel bleu et pics enneigés. Avant de rejoindre nos voitures nous faisons une agréable halte boissons à la Pinte du Paradis.

Très belle journée partagée, un circuit-découverte guidé discrètement par Gérard qu’il faut encore remercier ici. Nous avons parcouru 11,5km et grimpé 600m.

Récit de Geneviève, les photos sont de Silvia et Evelyne