Activités

Etang de Trente-Pas

Trente-Pas   Il faut être bien optimiste et croire aux prévisions météorologiques. Malgré un lundi maussade, avec fortes pluies, vents, orages, comment s'imaginer que le lendemain matin tout était nettoyé. Une fois de plus les mardistes ont été gâtés par les dieux, Seul le fonds de la vallée entre Martigny et Sion était couvert de nuage, mais au-dessus, quelle merveille ! Un ciel bleu, des mélèzes flamboyants, des sommets saupoudrés d'un blanc manteau.   Mais les chauffeurs ne peuvent trop s'attarder sur le paysage, car au-dessus des mayens de My, la route, ou plutôt la piste, est cahoteuse, jalonnée de nids de poules.   Mais les 11 mardistes arrivent en bonne et due forme à l'alpage de Pointet, départ de la boucle. Celle-ci nous mène à l'étang de Trente-Pas, sous le Mont Gond, puis au col de l'Achia. Si le terrain est gras, on trouve au col un superbe paysage, d'un côté sauvage, avec les hauts de Derborence, le glacier, ou vu ce qu'il en reste, les lapiaz de Tsanfleuron et au fond l'Oldenhorn. Et de l'autre côté quelle splendeur ! Du Monte-Leone au Grand-Combin, huit quatre-milles sont en face, sans parler des nombreux sommets que d'aucun se plaise à reconnaître.   De retour à l'étang de Trente-Pas, bien remplis, mais d'une eau boueuse, on pique-nique toujours devant ce beau paysage. Puis la descente se fait par l'alpage de Flore, avant de revenir aux voitures à Pointet, puis de partager une boisson à Conthey. Décidemment cet automne nous réserve de belles surprises. Merci à Gisela et Geneviève pour les photos François