9 Février 2014, traversée Chevaleyres- Haut de Caux

Le temps n’est de loin pas au beau fixe, mais la course est maintenue. Jusqu’à la fin, elle nous aura réservé des surprises. Après avoir laissé quelque voitures à Montreux, nous partons avec le reste des véhicules au dessus de Blonay, aux Chevaleyres, départ d’une traversée magnifique. Le chef de course à dit : « de la vrai randonnée », nous n’avons pas étés décus. Un peu de portage sur une petite centaine de mètres de dénivelé, et la neige est là, gelée, mais là. 11 participantes et participants, chaussent leurs skis, et sous les giboulées, nous démarrons notre traversée sur le chemin montant à Pré-cagnard. 1ere pause.

chevaleyres

Après 2h00 nous arrivons en haut de la cuvette des Pléiades. Nous enlevons une première fois les peaux, et descente sur la Fontaine des Pautex.

ski 038a

Ré-encollage des peaux, et montée par Montbrillon, au Folly. Là, c’est la tempête jusqu’au sommet. Nous continuons sur la crête, et pic-niquons dans la joie et la bonne humeur  juste avant la descente sur la Forclaz. Wolf, le sac plein de choses délicieuses nous fait presque envie, nous avec nos sandwichs et barres energisantes.

ski 026a

A la Forclaz, deux filles nous quittent et descendent sur les Avants pour prendre le train. La forme n’est pas au rendez-vous.

Après la pause et rempli le petit livre du sommet du Molard, descente dans un beau soleil et une poudreuse de rêve sur « Les Pontets » , début de la remontée sur le col de Jaman.

ski 040a

Le dénivelé commence à s’accumuller.

Peu après, à une bifurcation de chemin, le chef de course décide, après étude de la carte, de prendre le chemin du haut. Wolf  pense que le chemin le chemin du bas est meilleur.

Le groupe se scinde donc en deux …

Mais les deux chemins se rejoignent près de la route du col de Jaman. Tout le monde a raison.

Arrivée au col de Jaman autours des 14h30. Les heures s’écoulent… pour prendre le train, ça va être juste…. Nous décidons de tricher un petit peu : descente sur le téleski de Jaman et montée à la Perche avec les assiettes.

Une nouvelle et dernière fois les peaux jusqu’au Merdasson et c’est la dernière montée de la journée, avec 1980 m dans les jambes. Les peaux dans le sac, et c’est la descente jusqu’à Caux, dans une superbe poudreuse et par la piste du Diable

Nous prenons alors le train normalement pour Montreux autours des 17h00.

A Glion, tout le monde descend : des travaux sur la voie le train ne va pas plus loi.Un bus fera la navette jusqu’au terminus. En fait de navette, c’était surtout une navette fantôme.

La course d’école continue. Après une bière express offerte par la cheffe de gare de Glion, nous prenons le funiculaire Mt Fleury. Arrivée à la gare de Terittet, nous avons pris le train pour Montreux. Arrivée en gare à 19h00… Fin de la course. Enfin presque : il faut aller chercher les voitures aux Chevalleyres et dispatcher le matériel.

Vu depuis le bord du lac, les Pleiades – Merdasson, « ça fait quand même un bout »

A une prochaine « pure randonnée », merci Frédéric pour cette bonne idée.

Christian Keller